Laitue vireuse

Lactuca virosa (Astéracées) est appelée aussi Laitue sauvage ou Méconide.

La Laitue cultivée (Lactuca sativa), aussi appelée Laitue des jardins, Herbe des sages ou Herbe des philosophes, la Laitue scariole (Lactuca scariola), aussi appelée Laitue serriole, Escarole, Laitue scarole ou Scarole, la Laitue à feuilles de chêne (Lactuca quercina), aussi appelée Laitue de chaix, et la Laitue du Canada (Lactuca canadensis) ont des propriétés similaires, mais beaucoup moins prononcées.

La laitue vireuse est une plante originaire des régions tempérées et subtropicales d’Europe, qui a été introduite en Amérique du Nord. Bisuannelle, elle produit une rosette de feuilles à nervure principale épineuse au cours de la première année, puis une longue hampe florale pouvant atteindre 2 mètres de hauteur et portant de nombreuses petites fleurs jaunes, l’année suivante. On la trouve dans les lieux incultes et au bord des routes.
Selon la légende, Héra, épouse de Zeus, accoucha sans douleur de sa fille Hébé, déesse de la jeunesse et de la vitalité, après avoir mangé de la laitue vireuse. Dans l’antiquité, la laitue était appelée la plante des eunuques en raison de son effet sédatif sur les organes génitaux.


On utilise la tige, les feuilles et les semences qui sont analgésiques, béchiques, hypnotiques, hypoglycémiantes, sédatives et spasmolytiques.
La laitue produit un latex blanc qui, en séchant, s’épaissit et prend une coloration brunâtre. Ce lactucarium aux propriétés narcotiques était utilisé comme substitut de l’opium dans les cures de désintoxication.
Parmi les principes actifs de la laitue vireuse, on trouve:
  • La lactucopicrine, la lactucine et la lactucérine, des lactones sesquiterpéniques du latex auxquelles on attribue les propriétés de la plante.
Contre l’anxiété, la nervosité et ses manifestations, l’insomnie, la toux (coqueluche) et l'hyperglycémie.
  • Suc à raison de 0,1 à 1 g par jour.
  • Lactucarium à raison de 0,3 à 1 g, 3 fois par jour
  • Graines à raison de 4 à 5 g par jour.
  • Infusion de 0,5 à 3 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Décoction de 60 à 80 g de feuilles fraiches par litre d’eau (5 min); laisser infuser 10 min et boire dans la journée.
  • Décoction de 5 g de graines dans 150 ml d’eau, 2 à 3 fois par jour.
  • Extrait liquide de feuilles (1:1 éthamol à 25%) à raison de 0,5 à 3 ml, 3 fois par jour.
Contre l’acné et les inflammations ophtalmiques.
  • Lotion avec la décoction de feuilles.
Contre les furoncles, les abcès et les brûlures.
  • Cataplasme de feuilles bouillies.
De fortes doses peuvent provoquer des intoxications qui se manifestent par de la stupeur, de la détresse respiratoire et peuvent entraîner, dans certains cas, le coma et la mort. Par ailleurs, la laitue peut provoquer des réactions allergiques chez les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées.