Lapin ou lièvre ?

Quand on croise dans la nature un petit quadrupède avec des longues oreilles, le premier réflexe est de dire qu'on a vu un lièvre; probablement parce que le lapin est plus associé à la domestication que le lièvre. Pourtant, j'ai vu plus de lapins à queue blanche que de lièvres d'Amérique. 

En hiver, il n' y a pas de confusion possible. Le lapin garde sa livrée brune tandis que le lièvre la troque pour une blanche plus adaptée à la neige. Mais quand on n'a que leurs traces pour les identifier, il ne reste plus que la taille des empreintes, la longueur de foulée et la largeur de la piste pour les distinguer et comme un gros lapin vaut un petit lièvre, le doute est permis. Dans tous les cas, la forme en Y du groupe d'empreintes est la signature de ces deux représentants de la famille des léporidés, qui se déplacent par bonds; la tête du Y donne la direction du déplacement. 

Dans les photos suivantes, toutes les dimensions correspondent à celles d'un lapin à queue blanche. Nous sommes dans une forêt mixte du Parc national du Mont-Tremblant, dans les Laurentides.

Le lapin se déplace vers la droite selon la séquence suivante: il pose successivement ses deux pattes antérieures (à gauche) pour atterrir du bond précédent, puis les postérieures (à droite) croisent les antérieures et se posent pour préparer le bond suivant. C'est l'allure du lapin qui sait où il va; le bond rapide. Sur le repère, les grands carrés font 1 cm de côté et les plus petits, 5 mm.
Il sort du bois au fond et vient vers nous,...
...nous passe entre les jambes et tourne à droite.
Et puis, avant de traverser le chemin de randonnée sur la droite, il s'asseoit (les postérieures à gauche des antérieures, l'une à côté de l'autre) pour vérifier qu'il n'y a pas de danger.
Pour les photos de droite et ci-dessous, il s'agit d'un autre animal. Si les dimensions correspondent à celles d'un lapin, l'écartement des coussinets digitaux des pattes postérieures fait plutôt penser à un lièvre.
Par ailleurs, les antérieures se posent côte à côte; ce qui traduit le bond lent du lapin prudent ou qui hésite sur le chemin à suivre.