Aigremoine

Agrimonia eupatoria (Rosacées) est aussi appelée Aigremoine eupatoire, Eupatoire des anciens, Thé des bois ou Thé du Nord.
L’Aigremoine eupatoire est une plante européenne naturalisée en Amérique du Nord, qui pousse dans les lieux incultes plutôt ensoleillés et pauvres: les friches, le bord des chemins, les terrains vagues, etc.
On utilise toute la plante qui est anti-inflammatoire, astringente et hémostatique.
Parmi les principes actifs de l’aigremoine, on trouve :
  • Des flavonoïdes.
  • Des tanins auxquels on attribue les propriétés astringentes.
  • Des triterpènes tels que l’amyrine, l’acide ursolique et l’acide euscapique.
Contre l'hépatite, le ralentissement du péristaltisme, la diarrhée, les colites, l'incontinence urinaire, la cystite, le diabète, les inflammations de la bouche (aphtes, stomatite, gingivite), les inflammations de la gorge (mal de gorge, angine, pharyngite).
  • Parties aériennes séchées à raison de 2 à 4 g par jour.
  • Infusion de 1 à 3 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Teinture de racine ou de feuilles (1:5 éthanol à 45 %) à raison de 1 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Vin d’aigremoine (1:20, 1 mois) à raison de 25 ml, 3 fois par jour; on peut aussi ajouter 20 g/l de feuilles fraîches de luzerne et 10 g/l d'écorce de chêne pendant la macération.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 25 %) à raison de 1 à 3 ml, 3 fois par jour.
Contre les hémorragies, les plaies, les suppurations, les mycoses, l'eczéma et la conjonctivite.
  • Compresse avec une décoction (5 minutes) de 200 g par litre de vin rouge; laisser infuser une heure et appliquer.
Contre les inflammations de la muqueuse buccale (aphte, stomatite, gingivite), les inflammations de la gorge (mal de gorge, angine, pharyngite).
  • Gargarisme ou bain de bouche avec une décoction de 100 g par litre d’eau jusqu'à 5 fois par jour.
L’aigremoine ne devrait pas être utilisée de façon prolongée.