Sauge

Salvia officinalis (Lamiacées) est aussi appelée Herbe sacrée, Sauge officinale, Thé d’Europe ou Sauge des jardins. Salvia sclarea appelée Sauge sclarée a les mêmes propriétés.
La sauge est une plante vivace originaire du bassin méditerranéen. Elle est cultivée comme plante aromatique et ornementale dans de nombreux pays dans lesquels elle s’est parfois naturalisée. Elle pousse dans les lieux ensoleillés.
Son nom latin « salvia » vient du verbe « salvare » qui signifie sauver. Elle le doit au fait qu’au Moyen Âge, on la considérait comme une panacée.
On utilise les feuilles, qui sont antibiotiques, antifongiques, antigalactogènes, antisudorifiques, astringentes, digestives, fébrifuges, hypoglycémiantes, oestrogéniques, stimulantes, toniques et vulnéraires.
Parmi les principes actifs de la sauge, on trouve :
  • Une huile essentielle (1 à 2,8 %) dont le principal constituant est la thuyone (30 à 50 % de l’huile essentielle) qui a des effets antiseptiques et digestifs.
  • Des diterpènes.
  • Des flavonoïdes.
  • Des tanins hydrolysables et condensés (3 à 8 %).
  • Des acides phénoliques parmi lesquels l’acide rosmarinique.
Contre les troubles digestifs (dyspepsie, flatulences, diarrhée), la transpiration excessive (hyperhidrose), les infections respiratoires, les inflammations de la bouche et de la gorge (laryngite, pharyngite, glossite, stomatite), la galactorrhée, les bouffées de chaleur de la ménopause, la dysménorrhée, l'oligoménorrhée, l'aménorrhée, l'asthénie, les vertiges, les étourdissements et les états dépressifs.
  • Feuilles séchées à raison de 1 à 3 g, 3 fois par jour.
  • Infusion de 1 à 4 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 3 fois par jour.
  • Vin de sauge (1:12, 3 jours) à raison de 10 ml, 2 à 3 fois par jour, après les repas.
  • Teinture (1:10 éthanol à 40 %) à raison de 2 à 4 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 45 %) à raison de 1 à 4 ml, 3 fois par jour.
Contre l'herpès labial, les inflammations des muqueuses de la bouche, du nez et de la gorge, les dartres et les ulcères.
  • Gargarisme ou compresse avec 2 ou 3 gouttes d'huile essentielle diluées dans 100 ml d'eau ou avec 5 ml d'extrait liquide dans 100 ml d'eau, 3 fois par jour.
  • Bain en ajoutant un litre d’une décoction de 2 poignées de feuilles (rhumatismes).
L'huile essentielle présente une toxicité pour le système nerveux et peut provoquer des convulsions ; elle ne devrait pas être utilisée par voie interne. Elle est contre-indiquée aux femmes enceintes ou qui allaitent.