Sanguinaire du Canada

Sanguinaria canadensis (Papaveracées) est aussi appelée Sanguinaire du Canada ou Sang-dragon.
La sanguinaire est une plante vivace des forêts décidues du nord-est de l’Amérique du Nord. Sa fleur blanche est parmi les premières à s’épanouir au printemps. Lorsqu’elle émerge du sol, les deux lobes de l’unique feuille embrassent la tige florale, puis se déploient pendant que la fleur s’ouvre. La sève est un latex de couleur rouge orangé caractéristique.
On utilise le rhizome, qui est antibiotique, anti-inflammatoire, antihistaminique, antiplaque, cardiotonique, émétique et expectorant.
Parmi les principes actifs de la sanguinaire, on trouve :
  • Des alcaloïdes (3 à 7 %) parmi lesquels la sanguinarine (environ 1 % du rhizome et 50 % des alcaloïdes), la sanguidimérine, la chélérythrine et la protopine. Ces alcaloïdes sont responsables des effets de la plante et de sa toxicité.
La sanguinarine est un ingrédient du sirop Germos Liquide, vendu au Canada pour soulager les symptômes du rhume et de la toux.
Contre la toux (bronchite, asthme, croup), la laryngite, la pharyngite et les problèmes de circulation capillaire.
  • Racine à raison de 0,06 à 0,5 g (1 à 2 g ont un effet vomitif), 3 fois par jour.
  • Teinture (1:5 éthanol à 60 %) à raison de 0,3 à 2 ml (2 à 8 ml pour l’effet vomitif), 3 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1 éthanol à 60 %) à raison de 0,06 à 0,3 ml (1 à 2 ml pour l’effet vomitif), 3 fois par jour.
Contre les polypes nasaux, la plaque dentaire et ses conséquences (carie, gingivite, parodontite).
  • Pulvérisation nasale avec les préparations ci-dessus.
  • Bain de bouche.
La sanguinaire est une plante toxique qui ne doit pas être utilisée par voie interne sans supervision médicale. Elle cause des nausées et des vomissements, même à faible dose. Elle est potentiellement mortelle à forte dose. Les femmes enceintes et celles qui allaitent ne doivent en aucun cas l’utiliser.