Pulmonaire

Pulmonaria officinalis (Boraginacées) est aussi appelée Pulmonaire officinale.
La pulmonaire et une plante originaire d'Europe dont plusieurs cultivars sont cultivés en Amérique du Nord comme plantes ornementales. Elle pousse sur les terrains ombragés et humides, plutôt en altitude. On la reconnait à ses rosettes de larges feuilles poilues et ornées de taches blanchâtres. Ses fleurs en tube affichent des coloris différents, de rose à mauve, sur le même pied.
On utilise les feuilles, qui sont astringentes, expectorantes et sudorifiques.
Parmi les principes actifs de la pulmonaire, on trouve :
  • Des mucilages.
  • Des minéraux (15%), dont l'acide silicique.
  • Des flavonoïdes dérivés du kaempférol et du quercétol.
  • L'allantoïne.
  • Des tanins catéchiques ( 4%) et galliques (2%).
  • L'acide chlorogénique, l'acide rosmarinique et l'acide ascorbique.
Contre l'inflammation des voies respiratoires (bronchite, pharyngite), la toux et la grippe.
  • Infusion de 2 à 4 g dans 150 ml d’eau, 3 ou 4 fois par jour.
Contre les plaies et les hémorragies.
  • Cataplasme de feuilles.
Attention, il s'agit d'usages traditionnels et il n'existe aucune étude sur l'efficacité et l’innocuité de la plante. Par ailleurs, la pulmonaire pourrait contenir des alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui sont toxiques pour le foie.