Automne - Boisé du tremblay

Grâce aux pluies des derniers jours, le boisé échappe enfin aux hommes. Les douves sont remplies et le pont-levis est levé, scellant le passage entre l'humain et sa vraie nature. Cette année encore, il aura survécu au saccage et au pillage. Bientôt, quand le spectre des couleurs se résumera au noir et au blanc¸ il enverra ses troupes de cervidés à l'assaut des remparts de thuyas dressés par l'envahisseur.

1 commentaire:

  1. Merci pour la qualité de l'image et du texte .

    J'ai bien hâte d'allé visiter ce boisé .

    Peut-être que les marécages de ce boisé alimentaient le ruisseau St-Antoine qui avaient près de 8 affluents .

    C'est à suivre !

    RépondreSupprimer