Belette à longue queue, Mustela frenata, Long-tailed Weasel

Dans le jargon des ornithologues, on appelle ça un "lifer"; ce qui pourrait se traduire par "je n'en reviens pas; de toute ma vie, c'est la première fois que j'en vois."
Pourtant, la belette à longue queue n'est pas rare et c'est, avec l'hermine, le mustélidé qui occupe le plus vaste territoire en Amérique du nord, aussi bien du nord au sud que d'est en ouest (la distribution de l'hermine est plus nordique). Évidemment, ses activités, principalement nocturnes, limitent les chances de l'observer, mais un seul pont à des lieues à la ronde crée forcément des rencontres.
Ha, j'oubliais ! Il faut aussi regarder et écouter, pas seulement voir et entendre. J'ai l'impression que le coureur qui a mis fin à la rencontre ne faisait ni l'un, ni l'autre.