Le temps des sucres

Érable est un grand sensible; il pleure de joie au premier signe de réchauffement et rougit à la moindre contrariété.