Drave










Le temps d'un orage, le paillis se prend pour une pitoune et laisse admirer ses lignes dessinées par le courant.
Des draveurs, il ne reste rien.