Moufette rayée, Mephitis mephitis, Striped Skunk

Enfin, la voilà ! Des points de passage dans le grillage qui entoure le jardin et les mousses du jardin retournées nous laissaient supposer qu'une moufette fréquente régulièrement le jardin à la recherche de petits invertébrés. Nous avions même laissé ouvert le terrier creusé l'année dernière par la marmotte en espérant que Miss Mephitis en prendrait possession. Il y a bien eu des tentatives d'aménagement ce printemps, mais pas de preuve formelle d'occupation.
Ce matin, en allant cueillir la caméra dans le jardin, le compteur de vue indiquait sept déclenchements. En dépouillant les vidéos, nous avons trouvé deux passages du même chat, un vieux baroudeur que nous avons surnommé "Gros Père", quatre déclenchements sans image et un avec la moufette. 
Nous avons maintenant la preuve qu'il nous fallait pour lui faciliter la visite en agrandissant les points d'entrée. C'est que nous n'avons pas hérité de cette aversion congénitale et irraisonnée pour l'animal. Le nom latin "exhalaison infecte", deux fois, est un brin exagéré. Certes, si vous la surprenez, elle ne vous parfumera pas au Chanel, mais je ne connais que des personnes qui ont un ami dont l'ami d'un ami a eu un chien arrosé par une moufette. Par contre, il nous est arrivé quelque fois de croiser sa route et nous n'avons jamais eu de problème. Si besoin est, il suffit de se signaler, de respecter une distance courtoise et chacun poursuit son chemin sans encombre.