Chicorée

Cichorium intybus (Astéracées) est aussi appelée Chicorée sauvage, Chicorée amère, Escourbette, Cheveux de paysan, Barbe de capucin ou Herbe à café.
La chicorée est une plante commune des prés, des friches, des terrains vagues et des bords de chemin, originaire d’Eurasie et naturalisée en Amérique du Nord. Certaines variétés sont cultivées pour fournir l’endive (ou chicon) et un succédané de café.
La scarole et la frisée sont des variétés cultivées d’une autre espèce de chicorée : Cichorium endivia.
On utilise principalement la racine, parfois les parties aériennes, qui sont amères, cholagogues, cholérétiques, dépuratives, diurétiques et toniques.
Parmi les principes actifs de la chicorée, on trouve :
  • L’inuline (50 à 60 % de la racine), un polysaccharide qui aurait l’effet d’un probiotique.
  • La lactucopicrine, la lactucine, la cichoriolide A, les cichoriosides A, B et C : des lactones sequiterpéniques.
  • Le kaempférol, un flavonoïde auquel on attribue un effet oestrogénique.
Contre la dyspepsie, l’ulcère gastrique, la constipation, les intestins sensibles (syndrome de l’intestin irritable), l'insuffisance biliaire, l'insuffisance hépatique et la rétention d'eau.
  • Parties aériennes séchées à raison de 3 g par jour.
  • Racine à raison de 3 à 5 g par jour.
  • Suc de la racine à raison de 15 à 30 ml le matin, à jeun.
  • Infusion de1 à 2 g de feuilles ou de racines dans 150 ml d’eau, 2 fois par jour, avant les repas.
  • Décoction (10 minutes) de 15g de feuilles dans 150 ml d’eau, une fois par jour avant les repas.
  • Décoction de 2 à 4 g de racines broyées dans 150 ml d’eau, une fois par jour.
  • Sirop (100 %) obtenu à partir d’une décoction (5 minutes) de 100 g de feuilles et de racine par litre d’eau, prendre 10 à 40 ml par jour.
La chicorée peut provoquer des allergies chez certaines personnes.