Cerf des Keys, Odocoileus virginianus clavium, Key Deer


Leur histoire commence, il y a fort longtemps, une époque d'avant l'Homme. L'air se refroidit, l'eau cristallise et se retire, offrant les Keys en pâturage. Puis, un réchauffement et les voilà pris au piège sur leurs îlots. C'est là que les Cerfs de Virginie deviendront les Cerfs des Keys.
Les européens débarqueront plus tard et les réduiront presque à néant, une coutume de notre espèce. On dit qu'il n'en restait que vingt-cinq en 1955, seize ans après que leur chasse ait été interdite.
Aujourd'hui, ils ne sont pas sortis d'affaire. L'effectif avoisine le millier mais l'habitat disparaît. Il faut dire que les Keys sont encore belles, mais pour combien de temps ?    

2 commentaires:

  1. J'apprécie beaucoup tes clips. On dirait que cette femelle est gravide, non? Par ailleurs sur un sujet qui s'approche je t'invite à voir ce livre: First Floridians and last mastodons, un compte-rendu d'excavation archéologique éclairant la relation des paléoindiens et la mégafaune qui a elle disparu. Google books:
    http://books.google.ca/books?id=mj-hgKfzIzsC&lpg=PR2&hl=fr&pg=PR2#v=onepage&q&f=false

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tout et notamment pour le "Champ des Possibles", une raison d'espérer.
    Pour la femelle, c'est très probable. Les images ont été prises en février et les faons naissent à partir de mars.

    RépondreSupprimer