Gingembre

Zingiber officinale (Zingiberacées).
Le gingembre est une plante herbacée originaire du sud-est de l’Asie. Elle est cultivée ailleurs dans le monde pour les propriétés aromatiques de son rhizome.
On utilise le rhizome, qui est analgésique, antiémétique, anti-inflammatoire, antioxydant, antirhumatismal, apéritif, carminatif, digestif, stomachique et sudorifique.
Parmi les principes actifs du gingembre, on trouve :
  • Les gingérols et les gingérénones (leurs produits de dégradation), auxquels on attribue les effets antiémétiques. Ces composés ne font pas partie de l’huile essentielle.
  • Une huile essentielle (1 à 4 % du rhizome) contenant une centaine de composés, majoritairement des sesquiterpènes (30 % de zingibérène).
Contre la nausée et les vomissements causés par le mal des transports, par le mal de mer, par la grossesse et par les traitements de chimiothérapie, les troubles digestifs mineurs (flatulences, ballonnement), les spasmes gastro-intestinaux, la colique, le manque d'appétit, le rhume, la grippe, la migraine et les douleurs rhumatismales (arthrite, arthrose).
Pour prévenir la nausée, les vomissements, le cancer et les maladies cardiovasculaires.
  • Rhizome séché à raison de 1 à 2 g, 30 minutes à 1 heure avant la cause de la nausée et répéter 4 heures plus tard si nécessaire.
  • Rhizome séché à raison de 250 mg à 1 g, 3 fois par jour.
  • Rhizome frais à raison de 2 à 4 g toutes les 4 heures.
  • Infusion de 1 g de gingembre sec ou de 3 g de gingembre frais dans 150 ml d’eau, 2 à 4 fois par jour.
  • Teinture (1:5) à raison de 1,25 à 5 ml, 3 fois par jour.
  • Extrait liquide (1:1) à raison de 0,25 à 1 ml, 3 fois par jour.
Il ne faut pas en abuser et se limiter aux doses alimentaires pendant la grossesse. Il est recommandé de ne pas dépasser la dose de 2 g de gingembre pulvérisé par jour ; des doses supérieures à 5 g peuvent provoquer des troubles digestifs mineurs.