À table !

Au coin de la terrasse, il y a un bouquet de verges d'or du Canada; ce qu'on appelle ailleurs des mauvaises herbes tant elles sont abondantes et gratuites. Nous en avons quelques unes de cette engeance dans le jardin, mais celles-là, j'ai beaucoup de mal à les tenir en place. Ce sont des plantes des grands espaces faites pour vivre en liberté, qui émettent de nombreux rhizomes traçants. 

Néanmoins, c'est un mal auquel je ne renoncerais pas facilement et qui trouve sa récompense quand elles fleurissent au mois d'août. Non seulement elles illuminent nos repas, même en plein jour quand le soleil est haut, mais tous les hyménoptères des environs s'y retrouvent. Guêpes, abeilles et bourdons de toutes les tailles et de toutes les couleurs nous offrent alors un incroyable ballet aérien. 

Évidemment, comme tous les enfants qui ne cessent de se demander pourquoi et comment, toute cette diversité attise une curiosité qu'il me faudra bien combler...Encore des  livres.