Oriole de Baltimore

Après le mâle, voici la femelle. Comme souvent chez les oiseaux, elle est plus terne; une façon de passer inaperçue quand vient le moment de couver.