Ainsi va la vie au jardin !



Au mois d'avril dernier, il était question du retour inespéré du tamia rayé dans notre jardin. Après un mois, il est toujours présent, et même de plus en plus. Le jardin n'est pas grand et nos routes se croisent souvent. Cela ne lui pose plus aucun problème; nous faisons maintenant partie de son décor. Il vaque à ses occupations, nous aux nôtres.
Nous partageons quand même quelques rituels, comme l'apéritif avec le couple de colverts vers 17:00. Cacahuètes pour nous, maïs pour les canards et les restes pour le tamia. Puis les canards vont nager quelques brasses dans le bassin avant de s'installer pour une petite sieste. Pendant ce temps-là, le tamia débarrasse la table puis va faire sa toilette sur un vieux pot que j'aurais bien aimé voir colonisé par des bourdons, avant d'aller vider ses bajoues dans son terrier.